“Traces de mémoire vivante” – Debi Oulu

Un site d'art spécifique. Une partie de “Une fois, j'étais une maison” projet à Césarée, Israël – Décembre 2012.

Traces de mémoire vivante - Debi Oulu en collaboration avec Avivit Ben-Zur

Dans les murs de la maison vivent d'innombrables souvenirs des gens qui l'habitaient. La maison sera bientôt détruit, et avec elle, les mémoires résiduelles contenues dans ses murs. Cette installation est d'amener ces traces de mémoire pour tout le monde pour voir une dernière fois.

Dans une scène de crime les détectives utilisés pour dessiner des contours à la craie des cadavres pour marquer la position exacte dans laquelle le corps a été retrouvé. Le corps est ensuite retiré et on se retrouve avec seulement le contour.

Photo de du contour sont prises, et placé dans un fichier - la dernière trace visible de preuve.

Quand la maison est détruite en Janvier ce qui restera des souvenirs?

Ce projet réunit le passé et le présent sous une forme visuelle de la mémoire - moments avant sa destruction physique.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *